« Abandon et traîtrise de Carrefour » : la bataille d’un collectif de salariés contre la location-gérance

Par

Un collectif de salariés part en guerre contre Carrefour et son système de location-gérance. Il permet au groupe de céder l’exploitation de magasins à des tiers, tout en leur transférant les contrats de travail des employés. Le collectif y voit un plan social déguisé et dénonce des pertes d’avantages pour les salariés. Le groupe assure qu’il s’agit au contraire de sauvegarder des emplois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C’est le rêve des patrons : gagner beaucoup d’argent... sans avoir de salariés ! » Zohra Abdallah, cadre manager chez Carrefour à Sevran (Seine-Saint-Denis) résume ainsi sa vision du système de location-gérance à l’œuvre depuis trois ans au sein du groupe.