La Chine sur une ligne de crête

Alors que Xi Jinping brigue un troisième mandat de secrétaire général du Parti communiste chinois à l’automne, le pouvoir entendait maintenir la stabilité intérieure à tout prix. La résurgence du Covid, la crise immobilière, le ralentissement économique et la guerre en Ukraine bousculent tous ses plans.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Rien ne se passe comme prévu. Alors que le président chinois Xi Jinping brigue un troisième mandat de secrétaire général à l’occasion du congrès du Parti communiste à l’automne, le pouvoir chinois, habitué à tout contrôler, s’était fixé comme ligne de conduite de maintenir la stabilité à tout prix. Les événements sont en train de bousculer tout ce programme.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal