Les avocats toujours plus hostiles à la réforme des retraites

Par

Quatre mois après leur première démonstration de force contre le projet du gouvernement, les barreaux appellent à la grève toute cette semaine, partout en France. Ils craignent de voir les cotisations sociales de la profession doubler, pour des pensions en baisse. Les arguments du gouvernement sont inaudibles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il fallait trouver un exemple chimiquement pur de ce que le gouvernement est en train de rater dans la mise en place de sa réforme des retraites, il faudrait sans doute scruter avec attention le cas des avocats. Lundi 6 janvier, les organisations représentatives de cette profession libérale qui compte 70 000 membres en activité ont lancé une semaine de grève et de mobilisations, qui devrait s’achever sur une présence massive des robes noires dans les manifestations organisées partout en France samedi 11 janvier.