Les aides à la presse se réforment (mais pas trop)

Par
Patrons de presse, vous aviez aimé les états généraux de la presse écrite, qui ont déversé 200 millions de subventions supplémentaires par an depuis 2009, sans que ce secteur ne prenne la peine de se réformer? Réjouissez-vous: il y en aura tous les ans. Cela s'appellera Conférence des éditeurs de presse (CEP).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Patrons de presse, vous aviez aimé les états généraux de la presse écrite, qui ont déversé 200 millions de subventions supplémentaires par an depuis 2009 sans que ce secteur ne prenne la peine de se réformer? Réjouissez-vous: il y en aura tous les ans. Cela s'appellera Conférence des éditeurs de presse (CEP).