Les revenus ahurissants de la ministre Florence Parly

Par

Avant d’être ministre des armées, Florence Parly a perçu à la SNCF des rémunérations dignes d’un PDG du CAC 40. Son cas illustre les bouleversements survenus dans une haute fonction publique peu soucieuse de l’intérêt général.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce sont des chiffres qui donnent le tournis. Du temps où elle était directrice générale chargée de SNCF Voyageurs, la branche dédiée aux trajets de longue distance, juste avant de devenir ministre des armées sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, Florence Parly avait des revenus encore plus colossaux que ceux de certains patrons du CAC 40. C’est ce que révèle une enquête du magazine Marianne, complétée par le journal Libération.