Pôle emploi: un million de bugs depuis janvier

Par

Selon L’Express, l’agence accumule une extraordinaire série de défaillances qui lui coûtent une fortune. La direction juge cette accusation fantaisiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le récit de L’Express commence par une anecdote : « Astrid n'en revient toujours pas. Fin septembre, cette commerciale de 44 ans reçoit un courrier de Pôle emploi. L'agence de Vannes lui réclame 621 euros. Une somme qu'elle aurait reçue “indûment”en juin, à un moment où elle était pourtant au chômage. Interloquée, Astrid répond qu'elle a fourni tous les justificatifs, qu'un conseiller lui avait certifié ses droits. Elle entame des recours… Un dialogue de sourds. “La directrice locale m'a dit que je n'avais aucune chance de me faire entendre du médiateur”, s'étonne-t-elle. En octobre, la délivrance tombe sur son répondeur : elle avait bien droit au chômage. Elle conserve l'enregistrement du message. Utile précaution. Quelques jours plus tard, un nouveau courrier lui demande encore de rembourser… »