Air France va supprimer la marque Joon

Par
Air France a annoncé jeudi qu'elle allait reprendre les salariés et les avions de Joon, filiale à coûts réduits dont le positionnement n'a jamais réussi à convaincre ni les clients ni les investisseurs en à peine plus d'un an d'existence.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Air France a annoncé jeudi qu'elle allait reprendre les salariés et les avions de Joon, filiale à coûts réduits dont le positionnement n'a jamais réussi à convaincre ni les clients ni les investisseurs en à peine plus d'un an d'existence.

Cette intégration de Joon intervient parallèlement à la conclusion d'un accord entre la direction d'Air France et les personnels navigants commerciaux (PNC) sur leurs conditions de travail.

"L'intégration de Joon au sein d’Air France devrait apporter de nombreux avantages, notamment l'harmonisation de la flotte, des produits, de la marque", déclare la compagnie française dans un communiqué, en regrettant que "la multiplicité des marques (ait) créé de la complexité".

Reuters a rapporté en novembre que Ben Smith, le nouveau PDG du groupe Air France-KLM, réfléchissait à une fermeture de Joon afin de redresser la rentabilité d'Air France.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale