Ghosn privé de conseil chez Nissan, Renault discute de l'alliance

Par
Un tribunal de Tokyo a rejeté la requête de Carlos Ghosn, président déchu de Nissan, qui souhaitait participer mardi au conseil d'administration du constructeur automobile japonais, qui doit porter notamment sur un renforcement de son alliance avec Renault.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO/PARIS (Reuters) - Un tribunal de Tokyo a rejeté la requête de Carlos Ghosn, président déchu de Nissan, qui souhaitait participer mardi au conseil d'administration du constructeur automobile japonais, qui doit porter notamment sur un renforcement de son alliance avec Renault.