Décidément, les différentes procédures ouvertes dans le cadre de l’affaire Tapie avancent maintenant à vive allure. Et après les nombreuses perquisitions qui ont eu lieu ces derniers jours dans les bureaux ou les domiciles des différents protagonistes de l’histoire, c’est un autre rebondissement qui va intervenir prochainement : l’actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, va très bientôt être convoquée devant la Cour de justice de la République (CJR) dans le cadre de l’instruction qui la vise des chefs de « complicité de faux » et de « complicité de détournement de fonds publics ».