Egalité homme-femme : le gouvernement évite de peu la régression

Tout à la simplification du code du travail, le gouvernement a oublié les femmes. Au risque de donner le sentiment de remettre en cause l’une des rares politiques où, depuis 2012, la gauche a un bon bilan. « Les inquiétudes étaient légitimes, je veux lever toute ambiguïté », affirme François Rebsamen à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec Manuel Valls à Matignon, il paraît qu’il n’y a plus de “couacs” au gouvernement. La journée de ce lundi 11 mai a prouvé le contraire. Alors que l’égalité hommes-femmes a donné lieu en 2014 à une loi-cadre plutôt ambitieuse, le gouvernement a réussi à donner l’impression de renier ses engagements au nom de l’impératif de « simplification » du code du travail, une de ses priorités affichées. Un cafouillage rattrapé tant bien que mal, qui est aussi le signe d’une approche pour le moins désinvolte de ces sujets.