Coronavirus: l’Etat au chevet des entreprises, moins des travailleurs

Par

Chômage partiel, arrêts de travail pour les parents devant garder leurs enfants : le gouvernement multiplie les mesures pour amortir le choc de la crise liée au coronavirus. Mais le maintien des salaires n’est pas garanti, et les plus précaires sont oubliés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce vendredi 13 mars, le message est clair, et martelé encore et encore : « Chefs d’entreprise, le ministère de l’économie est à vos côtés» Sur le site du ministère, dans la bouche du ministre Bruno Le Maire, qui reprend les mots prononcés la veille au soir par Emmanuel Macron, dans les éléments de langage répétés par les divers membres du gouvernement ou leurs communicants.