«Dans les entreprises, on a supprimé le gras»

Par

La retraite à 62 ou 63 ans? Impossible sans changer les conditions de travail. Pourtant, les entreprises n'ont eu de cesse de supprimer les postes doux, utiles pour aménager les carrières des seniors ou des invalides. Témoignages de médecins du travail au Mans (Sarthe).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pierre-Alain Jarry, c'est un peu le médecin du travail dont on rêve. Un vrai passionné, qu'on devine aussi prévenant en consultation qu'il est bougon de prime abord. Au Mans, c'est «le médecin des intérimaires». Il n'aime pas ce surnom. Toute l'année, il en voit pourtant défiler des milliers. Beaucoup travaillent dans la viande, une branche prospère dans la Sarthe, où se trouvent plusieurs abattoirs appartenant aux plus grandes enseignes du secteur.