«A qui la faute?»: les erreurs de politique économique et comment les éviter

Par

Peut-on apprendre des erreurs passées, de la chute de Lehman Brothers au chômage de masse endémique en France, et soumettre la prise de décision économique à un processus plus rationnel ? C'est ce qu'examine À qui la faute ?, de Selma Mahfouz et Jean Pisani-Ferry.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un livre que devraient étudier tous ceux qui aspirent à l’exercice du pouvoir politique, quand ils sont motivés par l’intérêt collectif, c’est-à-dire pas la corruption, le clientélisme ou la démagogie. Dans À qui la faute ?, Jean Pisani-Ferry et Selma Mahfouz essayent de comprendre comment se prennent des décisions de politique économique qui vont se révéler négatives, voire catastrophiques, et s’il est possible d’améliorer le processus de décision dans un univers dont « la complexité a eu le dessus sur nous », comme le confiera pendant la crise financière le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, l’homme qui pourtant faisait « le job » de Dieu.