Nissan veut davantage d'administrateurs extérieurs

Par
Nissan prévoit d'augmenter le nombre de ses administrateurs extérieurs au groupe et de créer un comité des rémunérations afin d'améliorer sa gouvernance après l'arrestation de son ex-président, Carlos Ghosn, soupçonné de malversations financières, a-t-on appris de source proche du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Nissan prévoit d'augmenter le nombre de ses administrateurs extérieurs au groupe et de créer un comité des rémunérations afin d'améliorer sa gouvernance après l'arrestation de son ex-président, Carlos Ghosn, soupçonné de malversations financières, a-t-on appris de source proche du dossier.