La France plus exposée que jamais à un risque d'épizootie de peste porcine

Par
Tous les sangliers présents autour de la frontière belge devront être abattus dans les prochaines semaines afin de préserver la France d'une contamination par la peste porcine, après la confirmation de deux cas en Belgique, annonce lundi le ministre de l'Agriculture.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Tous les sangliers présents autour de la frontière belge devront être abattus dans les prochaines semaines afin de préserver la France d'une contamination par la peste porcine, après la confirmation de deux cas en Belgique, annonce lundi le ministre de l'Agriculture.