Victoire de Veolia sur Suez: un succès par complicité politique

Par

« Dans cette bataille, nous avons toujours été seuls. » Au lendemain de l’accord annoncé entre Suez et Veolia, les salariés de Suez dénoncent une trahison, le rôle trouble du pouvoir et les menaces subies même par les administrateurs du groupe. Pourquoi le pouvoir macronien s’est-il exposé si fortement dans une opération qui ne peut qu’aboutir à une casse sociale et industrielle dans les deux groupes ? Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’a plus de voix, plus de mots. Il est effondré. Une heure avant, Franck Reinhold von Essen, secrétaire du comité d’entreprise européen de Suez, a appris par Twitter qu’un accord venait d’être signé entre Veolia et Suez. « Ils nous ont trahis. Ils ont tout fait dans notre dos. Le conseil d’administration de Suez s’est lamentablement couché pour se protéger, lui. Suez est mort », explique-t-il alors.