La bataille du chèque fait rage dans l'outre-mer

Par

Deux entrepreneurs de La Réunion ont développé un moyen innovant de sécuriser les transactions par chèque, afin d'éviter les nombreux impayés chaque année. Avec des élus et plusieurs associations, ils demandent la possibilité d'une expérimentation sur leur île mais se heurtent au secteur bancaire et à son allié, le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une bataille à plusieurs milliards d'euros : en France, depuis plusieurs années, le chèque est moribond. Les institutions bancaires et le gouvernement le répètent souvent, l'exception française qui consiste à utiliser cette monnaie scripturale serait une anomalie à l'échelle de l'Europe, les restes d'un autre temps. Selon une étude de 2011 commandée par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), son usage « baisse de 4 % chaque année ».