Le gouvernement s’oppose aux inégalités, mais seulement en paroles

Par
Alors que Bruno Le Maire prétend vouloir lutter contre les inégalités et faire de cette lutte un pilier de sa politique économique, l’OFCE montre que cette politique est principalement favorable aux 2 % les plus riches de la population et aggravera les inégalités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il fallait oser, Bruno Le Maire l’a fait. À l’issue de plus d’une demi-heure de discours lors de la présentation de ses vœux ce 15 janvier, le ministre de l’économie et des finances a affirmé vouloir une « économie juste ». « J’ai souhaité placer la question des inégalités au cœur du débat économique en en faisant le thème des premiers Rendez-vous de Bercy qui ont eu lieu en novembre », a-t-il affirmé. Et après avoir cité Tocqueville voyant le « grand lien de l’humanité » se resserrer par la réduction des inégalités, Bruno Le Maire met en garde : « Le risque aujourd’hui est que le grand lien de l’humanité se défasse, sous le coup de la montée des inégalités. » Aussi le ministre veut-il faire de la « conjuration de ce risque » la « marque de fabrique » de son ministère.