Arkéa engage la scission du Crédit mutuel

Par

Le président d’Arkéa s’apprête à décider une « désaffiliation unilatérale » du Crédit mutuel. Dans une lettre qu’elles viennent de lui adresser et dont Mediapart a obtenu copie, la Banque centrale européenne et la Banque de France soulignent le danger de l’aventure, tout en lui donnant un feu vert implicite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des régulateurs qui ne régulent rien du tout. Dans la croisade qu’il mène pour essayer de faire sécession du groupe Crédit mutuel, Jean-Pierre Denis, qui préside Arkéa (regroupement des fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif central de la banque), est en passe de déclencher les hostilités finales et de décider une « désaffiliation unilatérale », aussi risquée que soit l’aventure.