Crise financière: les raisons de la panique

Par
La bourse de Paris a perdu lundi 3,78%, celle de Londres 3,92%, et Madrid 4,5% : la panique a saisi les marchés financiers après un week-end fatal à Wall Street qui a connu, lundi, sa plus forte baisse depuis le 11-Septembre. La décision des autorités américaines de ne plus soutenir le secteur financier a précipité la faillite de Lehman Brothers et le rachat de Merill Lynch. En cinq points, Mediapart explique ce tournant de la crise financière, qui aura d'inévitables répercussions sur les consommateurs et la croissance mondiale. Lire également l'article de Philippe Riès: la théorie des dominos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les marchés financiers ont été saisis de panique ce lundi après un week-end fatal à Wall Street. La décision des autorités américaines de ne plus soutenir le secteur financier a précipité la faillite de Lehman Brothers et le rachat de Merill Lynch. En cinq points, Mediapart explicite ce tournant de la crise financière, qui aura d'inévitables répercussions sur la croissance mondiale