Retraite: et encore un rafistolage!

Par
Fin d'un suspense bien éventé. La réforme des retraites accouche d'un rafistolage qui remet à plus tard la question des ressources. Et risque d'être injuste envers les plus modestes et les moins qualifiés. Décryptage critique des mesures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eric Woerth a présenté, mercredi 16 juin, la réforme des retraites. Annonce-phare: le recul de l'âge légal de 60 à 62 ans d'ici 2018, à raison de quatre mois par an. Le projet sera présenté en juillet au conseil des ministres, soumis à l'Assemblée nationale en septembre et au Sénat en octobre. D'ici là, le 24 juin, les syndicats appellent à une nouvelle journée de manifestations. Et tablent sur une forte mobilisation à la rentrée.