Natixis : quand l’AMF facilite une OPA controversée

Par

L’OPA lancée par BPCE sur Natixis aurait été entachée d’irrégularités, selon des actionnaires minoritaires : des pressions auraient été exercées par la direction pour contourner un premier vote défavorable à l’offre. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a pourtant tout fait pour faciliter l’opération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle vraiment le gendarme des marchés financiers ou bien vit-elle en endogamie avec eux ? C’est une bien vieille polémique qui est en passe de rebondir avec les derniers développements de la stupéfiante OPA du groupe bancaire BPCE sur sa filiale Natixis. Car l’offre, dont la régularité est contestée par des actionnaires minoritaires, n’aurait jamais pu aboutir sans l’étonnant appui de l’AMF.