L'Europe échoue à redonner du crédit à ses banques

Par
La deuxième série de tests de résistance sur les banques européennes était censée redonner confiance. Vendredi 16 juillet, l'autorité de régulation européenne a donné les résultats de ces tests : 8 banques sur 90 n'ont pas les capitaux suffisants. Elles ont besoin de 2,5 milliards d'euros supplémentaires. Ce seul chiffre suffit à dire le peu de sens de ces tests. Car l'autorité de régulation a tout évalué sauf le risque qui ravage les marchés financiers en ce moment : celui des dettes publiques de la zone euro.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Est-il encore possible de rattraper les erreurs faites par les gouvernements européens au moment de la crise financière et d'obliger le système financier à faire une réelle transparence sur ses comptes et ses risques ? L'autorité de régulation européenne s'y est essayée. Et elle vient d'échouer. Le résultat des tests de résistance, qui était censé redonner confiance dans les banques européennes, n'a pas convaincu. Sans attendre, le Financial Times et le Wall Street journal, références du monde financier, tiraient la même conclusion : « L'Europe faillit à ses propres tests. »