Gemalto poursuivi aux prud'hommes par 480 de ses cadres

Par
Un tiers des cadres de Gemalto poursuit aux prud'hommes le spécialiste de la sécurité numérique dont Thales est en train de finaliser le rachat, rapporte lundi le quotidien Les Echos sur son site internet, indiquant qu'ils contestent le calcul de la part variable de leur rémunération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Un tiers des cadres de Gemalto poursuit aux prud'hommes le spécialiste de la sécurité numérique dont Thales est en train de finaliser le rachat, rapporte lundi le quotidien Les Echos sur son site internet, indiquant qu'ils contestent le calcul de la part variable de leur rémunération.