En attendant le défaut de la Grèce

Par
Les journées se ressemblent sur les marchés. Les banques françaises ont une fois de plus souffert en bourse mardi. En coulisse, tout le monde se prépare à l'inévitable: le défaut (partiel) de la Grèce. Un saut dans l'inconnu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'étude est parue en juillet dans la revue britannique The Lancet: depuis le début de la crise financière, le taux de suicide a explosé en Europe. La Grèce réalise la plus sinistre performance du continent, affichant, entre 2007 et 2009, une envolée de 17% – six cas sur 100.000 habitants. A Héraklion, capitale de la Crète, un journaliste du Wall Street Journal n'a semble-t-il pas eu de mal à recueillir ces récits anxiogènes de petits commerçants qui se sont donné la mort, étranglés par la crise.