Alstom: le gouvernement trouve un accord avec Bouygues

Par

Le groupe Bouygues a consenti une option d’achat sur 20 % du capital d’Alstom pendant vingt mois. Il accepte de prêter ses droits de vote à l’État, afin de lui permettre d’exercer dès maintenant ses prérogatives d’actionnaire principal d’Alstom.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dernier obstacle sur l’opération Alstom est levé. Au terme d’un week-end de discussions, un accord a été trouvé entre l’État et Bouygues dans la soirée du 22 juin. Constatant leur désaccord sur le prix de rachat des 20  % que l’État souhaite racheter auprès de Bouygues, les deux parties ont décidé de se donner du temps, en ne s’enfermant plus dans des contraintes de calendrier et de marché.