Au cœur de l'évasion fiscale, les incontournables intermédiaires

Par

Ce sont des banques, des cabinets d'audit ou des cabinets d'avocats. Sans eux, les entreprises et les riches particuliers qui cherchent à éviter l'impôt seraient bien démunis. Un rapport du groupe des Verts au Parlement européen met un coup de projecteur sur ces discrets intermédiaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Encore et toujours, rappeler l’évidence : si l’évasion fiscale peut prospérer partout dans le monde, c’est grâce aux centaines de banques, de cabinets d’avocats ou de comptables qui font tourner les rouages de l’opacité financière. En pleine lumière et, le plus souvent, en toute légalité. C’est ce que vient rappeler le dernier rapport des députés Verts au Parlement européen.