Le gouvernement en héros du pouvoir d'achat, au risque de la mauvaise foi

Par

Le gouvernement a décidé d’économiser près de 4 milliards d’euros en fractionnant les mesures en faveur des ménages et d’avantager les mesures en faveur du capital. D’où son empressement à insister sur son soutien au pouvoir d’achat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La politique du gouvernement est souvent ramenée à « l’en-même-temps » théorisé pendant la campagne électorale par Emmanuel Macron. C’est évidemment resté la ligne directrice de l’exécutif, du moins dans la communication. Ce président qui, le lundi, reçoit 140 magnats du capitalisme mondial sous les ors de Versailles et s’engage à les recevoir chaque année lors de leur voyage vers Davos pour leur rendre compte des « réalisations concrètes de l’année passée », se drape dans les habits de défenseur du pouvoir d’achat des plus faibles le mercredi.