Le fonds Ciam veut écarter Denis Kessler de la présidence de Scor

Par
Le fonds activiste Ciam a annoncé lundi qu'il allait réclamer la mise à l'écart de Denis Kessler de la présidence du conseil d'administration de Scor en lui reprochant une concentration excessive des pouvoirs à la suite du rejet d'une offre de rachat de Covéa, premier actionnaire du réassureur français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le fonds activiste Ciam a annoncé lundi qu'il allait réclamer la mise à l'écart de Denis Kessler de la présidence du conseil d'administration de Scor en lui reprochant une concentration excessive des pouvoirs à la suite du rejet d'une offre de rachat de Covéa, premier actionnaire du réassureur français.