Matières premières: le spectre d’un choc inflationniste

Par

Depuis quelques semaines, les cours du cuivre, de l’argent, du pétrole flambent. Plus qu’un retour à un âge d’or des matières premières, ces hausses reflètent les tensions d’un appareil productif mondial, totalement désorganisé depuis la pandémie, qui peine à se remettre en marche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la Banque centrale européenne, qui tente depuis plusieurs années d’extraire la zone euro de la stagnation et de la spirale déflationniste, ce serait plutôt un signal positif. Mais pour la Bundesbank, qui s’est donné comme mandat impératif d’éradiquer toute dynamique inflationniste, c’est une alerte qu’il convient de prendre au plus vite au sérieux : l’inflation revient, a prévenu le président de la Banque centrale allemande, Jens Weidmann.