Le scandale des indemnités perçues par les membres de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) – illégales dans le cas des parlementaires, en dehors de tout cadre réglementaire dans celui des hauts fonctionnaires – chemine vers son dénouement. Selon nos informations, le directeur général de la puissante institution financière, Pierre-René Lemas, a en effet décidé de saisir le Secrétariat général du gouvernement (SGG) pour lui demander un avis juridique. Et dans l’attente d’une réponse, il a décidé de suspendre dès à présent le versement de ces indemnités. Nous n’avons pu vérifier cette information auprès du patron de l’établissement public, mais elle nous a été communiquée par de très bonnes sources syndicales.