Les rémunérations indécentes des grands patrons français

Par

Alors que, du fait de la crise, le pays est ébranlé par la lame de fond du chômage et de la pauvreté, les grands patrons français connaissent une période stupéfiante d’opulence, favorisée par la politique d’Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le courant des années 1980, le capitalisme français a partiellement fait peau neuve. Sous les effets de la mondialisation, il s’est converti aux règles de gouvernance en vigueur dans les pays anglo-saxons, mais il l’a fait sous bénéfice d’inventaire. Il a ainsi copié toutes les mœurs sulfureuses de rémunérations des mandataires sociaux, induites par ce capitalisme d’actionnaires.