Suez-Veolia: nouvelle escalade dans la guerre judiciaire

Par

L’attaque est sans précédent dans le monde des affaires parisien. Des saisies ont eu lieu jeudi aux sièges de Veolia, Engie et Meridiam. Suez a obtenu auprès du tribunal de commerce de Nanterre de pouvoir saisir « tout document » afin de recueillir les preuves d’une action concertée entre les trois protagonistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«On ne mène pas une guerre », assurent les avocats de Suez, Jean Veil et Bruno Cavalié. Leur dernière action, pourtant, y ressemble beaucoup : à la suite d’une ordonnance du tribunal de commerce de Nanterre, des saisies ont été menées le 26 novembre aux sièges de Veolia, Engie et Meridiam.