Nouveau sursis pour le choix du repreneur d'Ascoval

Par
La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg s’est donné jusqu’au 24 avril pour examiner les offres de reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), a-t-on appris mercredi auprès de l’avocat de l’entreprise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg s’est donné jusqu’au 24 avril pour examiner les offres de reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), a-t-on appris mercredi auprès de l’avocat de l’entreprise.