PSA se prépare à la reprise dans le brouillard

Par Guillaume Clerc (Factuel.info)

Contrairement à ses concurrents, PSA n’a pas redémarré ses usines. Les salariés sont dans le flou, tout comme la direction, qui mise sur la réouverture des concessions pour faire repartir la machine. Un protocole sanitaire a été établi mais il reste à le confronter à la réalité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Besançon (Doubs), correspondance.– À quand la reprise chez PSA ? Renault a redémarré une petite partie de sa production dans certains de ses sites, Toyota a annoncé la reprise très partielle de son site de Valenciennes, semble-t-il, pour sa nouvelle Yaris, mais PSA, lui, reste silencieux. Le flou est total dans le groupe automobile depuis la fermeture des sites le 17 mars. Initialement, le groupe espérait une reprise rapide. Puis la direction a reculé face à l’hostilité de tous les syndicats, inquiets pour la santé des salariés. La réalité des chiffres a pesé aussi. Après deux semaines de confinement, PSA a vu ses ventes baisser de 68 % en mars, selon l’Association des constructeurs automobiles européens (Acea). Au mois d’avril, la chute serait de l’ordre de 90 %…