ArcelorMittal confirme la fermeture partielle de l'usine de Gandrange

Par
Les élus du comité d'entreprise d'ArcelorMittal Gandrange ont reçu ce samedi un document dans lequel le groupe Mittal confirme qu'il ferme une partie de l'aciérie. Le groupe n'a pas tenu compte du rapport de l'expert mandaté par les syndicats qui pointait les défauts de sa gestion et réclamait d'importants investissements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lakshmi Mittal avait promis d'attendre le comité d'entreprise du 4 avril pour sceller l'avenir de l'aciérie mosellane de Gandrange, dont le groupe avait annoncé en janvier la fermeture partielle et le reclassement de 595 salariés. Le suspense aura duré moins longtemps : de source syndicale, le groupe vient de confirmer son projet initial de fermer l'aciérie électrique et un laminoir.