Les GM&S «liquidés», mais pas à terre

Par

Le tribunal de commerce de Poitiers a prononcé la liquidation judiciaire de l'entreprise de La Souterraine, mais a autorisé la poursuite de l'activité pour trois semaines. Le temps d'organiser la reprise par un autre sous-traitant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dénouement n’est certes pas heureux, mais pas aussi catastrophique qu’il aurait pu l’être. Ce vendredi 30 juin, le tribunal de commerce de Poitiers a prononcé la liquidation de GM&S, ce sous-traitant automobile basé à La Souterraine (Creuse), en redressement judiciaire depuis six mois, comme il l’avait déjà été deux fois dans les huit années précédentes. Mais la justice a assorti la liquidation d’une poursuite d’activité pendant trois semaines. Elle prépare ainsi le terrain pour une cession au seul repreneur déclaré, le groupe GMD, autre spécialiste de l’emboutissage (la fabrication des pièces métalliques).