Le projet Fiat-PSA répond à une "logique de marché" mais Rome sera "vigilant", dit Gualtieri

Par
Le gouvernement italien reconnaît la "logique de marché" du projet de rapprochement entre le français PSA et l'italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) mais sera "vigilant", a annoncé mercredi soir le ministre italien de l'Economie, Roberto Gualtieri.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien reconnaît la "logique de marché" du projet de rapprochement entre le français PSA et l'italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) mais sera "vigilant", a annoncé mercredi soir le ministre italien de l'Economie, Roberto Gualtieri.