Irlande: le problème du logement laisse présager une nouvelle crise immobilière

Par Manon Deniau

En 2016, le prix moyen d’un loyer en Irlande est plus élevé qu’en 2008, avant la crise financière. Une nouvelle crise est à prévoir, selon l'OCDE. Les Irlandais pâtissent d’une politique gouvernementale qui favorise encore les secteurs financiers et immobiliers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dublin (Irlande), correspondance.- Martina, Croate de 28 ans, est arrivée en Irlande il y a un an : « J’ai choisi ce pays car il est anglophone et ouvert vers l’international. En plus, les Irlandais sont très accueillants. » La jeune femme, diplômée en comptabilité, voit dans l’Irlande l’occasion d’obtenir un travail, à la différence de son pays d’origine où « il n’y a pas d’emploi ». Mais, une fois sur place, elle déchante rapidement. Impossible de trouver un logement à un prix abordable à Dublin. Sept cents euros pour une chambre seule, et loin du centre-ville… Après deux semaines de vaines recherches, Martina part pour Cork, une ville active, « plus petite ». Loin d’être la seule dans cette situation, elle restera pourtant deux mois en auberge de jeunesse avant de trouver quelque chose : « Une trentaine de personnes y vivaient de façon permanente, dont un Polonais depuis un an. »