Tirs de flashball à Bastille: un policier avoue, Castaner en difficulté

Par

Un rapport de police transmis au ministère de l’intérieur confirme qu’un policier membre d’une compagnie de sécurisation a bien fait usage de son lanceur de balles de défense « au moment de la blessure » de Jérôme Rodrigues, place de la Bastille. Le ministre de l’intérieur et son secrétaire d’État ont contesté les faits durant plusieurs jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un policier a bien tiré en direction du gilet jaune Jérôme Rodrigues avec un lanceur de balles de défense (LBD), samedi, place de la Bastille. Ce policier en a fait l’aveu dans un rapport transmis au ministre de l’intérieur dont Le Parisien a révélé la teneur, jeudi. Son aveu est encore partiel puisqu’il prétend ne pas avoir visé Jérôme Rodrigues, mais « une autre personne » qui aurait « pris la fuite », mais il contredit la version livrée depuis samedi par Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nuñez.