Usul. Confinement et santé mentale: la France est à bout

Par Usul et Rémi Liechti

Les décisions du gouvernement nous désorientent et nous empêchent de nous projeter, ne serait-ce qu’à une semaine. Ce n’est bon pour personne. L’isolement ronge tout le pays, qui sombre doucement dans un état de dépression avancé.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Un confinement ? Maintenant ? Plus tard ? Allégé ? Serré ? Les décisions du gouvernement français nous désorientent et nous empêchent souvent de nous projeter, ne serait-ce qu’à une semaine. Cela n’est bon pour personne. L’isolement, qui avait déjà fait des ravages lors du premier confinement, ronge désormais tout le pays, qui sombre doucement dans un état de dépression avancé qui pourrait avoir de lourdes conséquences.

> Suivez « Ouvrez les guillemets » sur Twitter, Facebook et YouTube.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous