A Pau, Bayrou mise sur sa notoriété et fustige le «socialisme municipal»

Par

L’incertitude est grande pour les municipales, entre François Bayrou, soutenu du bout des lèvres par l’UMP, et David Habib, un socialiste en rupture avec la municipalité sortante, qui joue la carte du développement économique avant tout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ville royale en déclin, majorité présidentielle éclatée. À Pau (Pyrénées-Atlantiques), les élections municipales sont l’occasion de voir s’affronter tout un nuancier de candidats ayant tous appelé à voter François Hollande au second tour en 2012. François Bayrou, le député PS David Habib, les communistes ici emmenés par le porte-parole national du PCF, Olivier Dartigolles, écologistes (représentés par une jeune doctorante, Eurydice Bled) partent désormais chacun de leur côté.