Pourquoi le gouvernement a perdu la bataille du pouvoir d'achat

Par

Alors que les prix du tabac augmentent ce 1er mars, le message martelé par le gouvernement sur le pouvoir d’achat semble n’avoir pas été entendu par les Français. Un échec prévisible tant cette stratégie était hasardeuse, et tant les choix budgétaires ont érigé d'autres priorités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être la planche de salut du gouvernement. La preuve qu’Emmanuel Macron n’était pas le « président des riches » que la réforme de la fiscalité du capital laissait entrevoir. Dès la fin de l’année dernière, les ministres, au premier chef desquels les deux locataires de Bercy, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, s’étaient donc lancés dans le combat du pouvoir d’achat. Avec pour objectif de prouver que la politique menée soutient effectivement les revenus des ménages.