L'éducation est-elle encore prioritaire?

Par
Fin 2005, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, avait demandé le «dépôt de bilan des ZEP», les Zones d'éducation prioritaire. Cinq ans après, est-il sur le point d'y arriver? Illustration à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, où la confrontation s'accentue entre l'Inspection d'académie et les syndicats et élus sur la question des suppressions de postes et la réduction des moyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les suppressions de postes et la baisse générale des «dotations horaires globales» (DHG), ces enveloppes d'heures attribuées à chaque établissement scolaire, provoquent à Nanterre, cette ville de tradition ouvrière située au pied de l’Arche de la Défense, un profond malaise.