Migrants: Collomb verrouille son texte malgré les haut-le-cœur de députés LREM

Le groupe La République en marche s’apprête à adoucir le projet de loi sur l’asile et l’immigration concocté par le ministre de l’intérieur Gérard Collomb. Juste à la marge. Une frange « humaniste » se dit prête à défendre ses propres amendements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le sujet des migrants, on disait la majorité inflammable et la frange « humaniste » des députés LREM sur des charbons ardents. Certains s’imaginaient même que Gérard Collomb, ministre de l’intérieur, allait se brûler les doigts à l’Assemblée nationale en défendant son projet de loi sur « l’immigration maîtrisée » et « l’asile effectif », qui vise à faciliter les expulsions bien plus que l’attribution du statut de réfugié, vilipendé par toutes les associations de défense des droits des étrangers. En réalité, à quelques jours de l’examen du texte en commission des lois (les 4 et 5 avril), on est encore loin d’une bronca.