Loi asile: tous nos articles

L'Assemblée nationale a entériné dimanche 22 avril la loi immigration portée par le ministre de l'intérieur Gérard Collomb. Le texte, centré sur la répression, vise notamment à réduire le délai de traitement des demandes d’asile et accélérer les procédures d’expulsion de ceux qui en sont déboutés. Retrouvez ici tous nos articles consacrés au sujet, qui a divisé la majorité.

Le vote de la loi asile et immigration consacre un recul des droits des étrangers

Par

Le 22 avril, dernier jour de débat du projet de loi sur l’asile et l’immigration, les députés ont un peu amélioré le sort des citoyens qui viennent en aide aux migrants en modifiant le délit de solidarité. Dans son ensemble, le texte approuvé par l’Assemblée demeure répressif et sans grandes évolutions par rapport au projet gouvernemental.

Loi immigration: les députés LREM refusent d’interdire la rétention des enfants

Par
Gérard Collomb © Reuters Gérard Collomb © Reuters

Les députés LREM ont voté, samedi 21 avril, le doublement de la durée légale de rétention des sans-papiers. Ils ont aussi repoussé tous les amendements visant à interdire l’enfermement des enfants, en annonçant un groupe de travail.

Loi immigration: le FN approuve une mesure, des députés LREM votent avec la gauche

Par
Les députés FN Gilbert Collard, Marine Le Pen, Sébastien Chenu et Ludovic Pajot. © Reuters Les députés FN Gilbert Collard, Marine Le Pen, Sébastien Chenu et Ludovic Pajot. © Reuters

Au fil des débats sur le projet de loi asile et immigration, on assiste à de drôles de chassés-croisés. Ici, le FN vote un article entier du texte de Gérard Collomb. Là, des députés LREM votent contre leur majorité, avec le PS ou La France insoumise. Analyse de cette tectonique des votes.

La droite assaille Collomb: «Oui ou non, y a-t-il un plan de régularisations caché?»

Par
Le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, à l'Assemblée nationale. © Reuters Le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, à l'Assemblée nationale. © Reuters

Alors que l’Assemblée nationale débattait des droits des réfugiés, les députés LR ont monopolisé la séance, mercredi 18 avril, avec des questions en rafale à l’adresse de Gérard Collomb : « Oui ou non, y a-t-il un plan de régularisations caché ? »

Collomb défend sa «loi migrants» sous la pression d’une droite catastrophiste

Par

Lundi soir, à l’Assemblée nationale, le ministre de l'intérieur a présenté son projet de loi « asile et immigration » sous les tirs nourris de la droite, plus catastrophiste que jamais. La France insoumise reprochant à Éric Ciotti de jouer « l’idiot utile du macronisme », capable de « faire passer une loi extrême pour équilibrée ».

«Régions submergées» par les migrants: ce qu'en disent les députés LREM concernés

Le bâtiment de la CRS (Coordination réfugiés solidaires) se situe à côté de la MJC de Briançon, où les migrants participent à des activités et reçoivent des cours de français. © LF Le bâtiment de la CRS (Coordination réfugiés solidaires) se situe à côté de la MJC de Briançon, où les migrants participent à des activités et reçoivent des cours de français. © LF

Pour défendre son projet de loi sur l’immigration, Gérard Collomb insiste sur les difficultés des zones frontalières, en première ligne dans l’accueil des migrants. Menton, Briançon, Ouistreham : Mediapart a rencontré les députés LREM de zones dites « submergées » par le ministre. Pas vraiment d’accord entre eux.

Malgré les pressions de Ferrand, des députés LREM persistent à défendre le droit d’asile

Par
Des migrants à Paris, en avril 2018. © Reuters Des migrants à Paris, en avril 2018. © Reuters

De façon à peine voilée, le patron du groupe menace d'exclusion les députés En Marche! qui s’entêtent contre le projet de loi de Gérard Collomb. Cette frange « humaniste » déposera quand même ses amendements pour éviter « une réduction » des droits des demandeurs d'asile.

Loi migrants: des députés LREM veulent interdire la rétention des enfants

Par
Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb. © Reuters Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb. © Reuters

Face à Gérard Collomb, les députés En Marche! se braquent sur un point : l'enfermement des enfants étrangers en centres de rétention. Alors que le projet de loi asile et immigration est examiné mercredi en commission des lois, une bonne partie du groupe LREM réclame une interdiction pure et simple.

Migrants: Collomb verrouille son texte malgré les haut-le-cœur de députés LREM

Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb © Reuters Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb © Reuters

Le groupe La République en marche s’apprête à adoucir le projet de loi sur l’asile et l’immigration concocté par le ministre de l’intérieur Gérard Collomb. Juste à la marge. Une frange « humaniste » se dit prête à défendre ses propres amendements.

A Paris, les militants de LREM se divisent sur la politique migratoire du gouvernement

Par
Les députés LREM Pierre Person, Pacôme Rupin et Aurélien Taché lors d'une soirée consacrée à la politique migratoire du gouvernement, le 5 mars 2018 à Paris. © LREM Paris XIe Les députés LREM Pierre Person, Pacôme Rupin et Aurélien Taché lors d'une soirée consacrée à la politique migratoire du gouvernement, le 5 mars 2018 à Paris. © LREM Paris XIe

Dans le XIe arrondissement de Paris, plus d’une centaine de militants ont questionné lundi 5 mars trois députés LREM sur la politique de l’exécutif en matière d’asile et d’immigration. Les lignes de fractures sont manifestes face au projet polémique de Gérard Collomb.

La loi asile et immigration crée de premiers remous chez les députés En Marche!

Par
La députée LREM Élise Fajgeles, rapporteure du projet de loi sur l'asile et l'immigration à l'Assemblée nationale, le 20 février 2018 © REUTERS/Gonzalo Fuentes La députée LREM Élise Fajgeles, rapporteure du projet de loi sur l'asile et l'immigration à l'Assemblée nationale, le 20 février 2018 © REUTERS/Gonzalo Fuentes

Alors que le projet de loi sur l'asile et l'immigration, porté par le ministre de l'intérieur, est présenté en conseil des ministres, une frange des députés En Marche! fait entendre sa voix pour faire évoluer le texte, jugé trop répressif. Pour la première fois depuis le début de la législature, un débat interne émerge publiquement.

Gérard Collomb, le bouclier d’Emmanuel Macron

Par
 © Reuters © Reuters

Le ministre de l’intérieur présente, ce mercredi 21 février, le projet de loi sur l’asile et l’immigration en conseil des ministres. Fidèle de la première heure du président de la République, l’ancien maire de Lyon occupe une place toute particulière dans le dispositif gouvernemental. Et assume pleinement sa politique de fermeté.

Le Conseil d’État ne suspend pas la circulaire Collomb mais en limite l’usage

Par Michel Henry
Près de l'ancienne “jungle” de Calais, le 23 août 2017. © Reuters Près de l'ancienne “jungle” de Calais, le 23 août 2017. © Reuters

Le Conseil d’État refuse de suspendre en urgence la très contestée circulaire Collomb, permettant de recenser les étrangers en situation irrégulière dans les centres d’hébergement ; mais il encadre sérieusement sa mise en œuvre.

Les associations dénoncent une approche punitive

Par Michel Henry
Des migrants d'Érythrée et d'Éthiopie, le 23 août 2017. © Reuters / Pascal Rossignol. Des migrants d'Érythrée et d'Éthiopie, le 23 août 2017. © Reuters / Pascal Rossignol.

Le projet de loi, qui doit être présenté en conseil des ministres le 21 février, allonge en particulier le délai de rétention des étrangers jusqu'à 135 jours, une mesure bien éloignée du « devoir d’humanité » et du respect de « l’ordre républicain » prônés par Emmanuel Macron lors de sa visite à Calais.

Etrangers: le pouvoir renonce à la notion de «pays tiers sûr»

Par
Mobilisation à Menton, à la frontière franco-italienne, le 16 écembre 2017. © Reuters Mobilisation à Menton, à la frontière franco-italienne, le 16 écembre 2017. © Reuters

La mobilisation des acteurs de la solidarité porte ses fruits : le ministère de l’intérieur fait machine arrière, en renonçant à intégrer dans son projet de loi une mesure qui aurait constitué un reniement du droit d’asile tel qu’il a été construit après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Expulsion des étrangers: Collomb construit un mur législatif

Par
Près de l'ancienne « jungle » de Calais, le 23 août 2017. © Reuters Près de l'ancienne « jungle » de Calais, le 23 août 2017. © Reuters

Éloignement vers des pays de transit, refoulement à la frontière franco-italienne, « centres de retour » : le gouvernement est en train de mettre en place un dispositif permettant le renvoi massif non seulement de sans-papiers, mais aussi de demandeurs d’asile.

Tous les articles