Malgré les pressions de Ferrand, des députés LREM persistent à défendre le droit d’asile

Par

De façon à peine voilée, le patron du groupe menace d'exclusion les députés En Marche! qui s’entêtent contre le projet de loi de Gérard Collomb. Cette frange « humaniste » déposera quand même ses amendements pour éviter « une réduction » des droits des demandeurs d'asile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, Richard Ferrand menace. Confronté à une fronde inédite de députés En Marche! contre le projet de loi sur l’asile et l’immigration, le patron du groupe à l’Assemblée nationale a sorti le bazooka mardi 10 avril, en réunion interne. « Le débat est libre, mais il ne s’agit pas de faire battre des ministres !, a tonné Richard Ferrand, hostile à tout amendement non signé par l'ensemble du groupe, à cinq jours de l'examen du texte de Gérard Collomb dans l’hémicycle. Quand on n’a pas réussi à convaincre le groupe, on n’a pas réussi. Sinon, il y a un statut d’auto-entrepreneur à l’Assemblée, ça s’appelle les “non-inscrits”. » Autrement dit : attention à l’exclusion.