«Régions submergées» par les migrants: ce qu'en disent les députés LREM concernés

Par et

Pour défendre son projet de loi sur l’immigration, Gérard Collomb insiste sur les difficultés des zones frontalières, en première ligne dans l’accueil des migrants. Menton, Briançon, Ouistreham : Mediapart a rencontré les députés LREM de zones dites « submergées » par le ministre. Pas vraiment d’accord entre eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Calais ou Menton. C’est au nom de ces petites villes de France, en première ligne dans l’accueil des migrants, que Gérard Collomb prétend défendre son projet de loi à l’Assemblée nationale, à partir du lundi 16 avril, face à une grogne inédite de députés LREM qui le jugent « régressif ».