Le défilé syndical du 1er Mai dynamisé par les gilets jaunes

Malgré les annonces alarmistes du gouvernement, le 1er Mai n’a pas viré au chaos et a attiré des dizaines de milliers de manifestants partout en France. Reportage à Paris, où militants, syndicalistes, gilets jaunes, black blocs se sont mélangés, débordant très largement les syndicats, qui dénoncent un maintien de l’ordre « scandaleux ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme pour toutes les grosses journées de manifestations parisiennes, les points de rendez-vous fixés par avance étaient nombreux pour ce mercredi 1er Mai. Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez devait se livrer à son traditionnel point presse d’avant défilé vers 13 h 30 non loin de la place du 18-Juin-1940, au début du parcours à Montparnasse ; Attac avait fixé comme point de rencontre le cinéma UGC du boulevard du Montparnasse pour son ironique « Benalla Bloc » ; d’autres devaient se retrouver près du métro Vavin un peu avant que s’ébranle le cortège syndical, vers 14 h 30.