Un Grenelle, bien grillé !

Par
Grosse entaille aux économies d'énergie promises par le Grenelle de l'environnement, les parlementaires ont modifié le projet de loi pour offrir un traitement de faveur au chauffage électrique. Le débat devrait débuter à l'Assemblée nationale le 7 octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nouvelle brèche dans les promesses du Grenelle de l'environnement, et de taille: le chauffage électrique bénéficie d'un traitement de faveur dans le projet de loi adopté mardi 30 septembre par la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale. Alors que, désormais, toutes les constructions neuves devront respecter un seuil de consommation d'énergie inférieur à leur niveau actuel, les bâtiments chauffés à l'électricité échapperont en partie à cette restriction. C'est ce texte qui sera soumis au débat parlementaire à partir du 7 octobre.